St-Yorre au service des sportifs

Conseils pour être plus performant

Nos partenaires

Découvrez le réseau des coachs St-Yorre

Questions - Réponses

St-Yorre : au service des sportifs


Boire St-Yorre avant, pendant et après l'effort est devenu un réflexe pour beaucoup de sportifs amateurs ou professionnels à la recherche de confort et de performances.

Vous souhaitez préserver votre capital bien-être des vacances en poursuivant une activité physique ? Pensez à bien vous hydrater !

La richesse minérale de St-Yorre et sa composition spécifique  en font une eau idéale pour accompagner l’effort sportif ou quotidien .
Boire St-Yorre permet , en effet, d’ apporter au corps  des minéraux utiles en quantité importante comme les bicarbonates ( 4368mg/litre)  ou  le sodium ( 1708mg/litre) que l’on retrouve souvent dans les boissons pour sportifs.


L'importance de la réhydratation
Pour être performant, le corps a besoin d’être bien hydraté avant, pendant et après le sport.
On sait qu'une heure d'activité intense peut occasionner une perte d'eau allant jusqu'à 2% du poids corporel total provoquant, sans réhydratation, une diminution de 10 à 20% des performances.
Pendant l’effort, vous perdez de l’eau mais aussi des minéraux utiles qu’il faut récupérer.

Les eaux bicarbonatées sodiques comme St-Yorre vont pouvoir compenser en partie les pertes en minéraux liées à la transpiration (dont le sodium) nécessaires à votre réhydratation.

Une étude faite sur des sportifs de haut niveau


Au cours de l'effort, les muscles produisent de l’acidité en excès, ce qui aboutit à la fatigue et même à  l'épuisement musculaire.

Une étude réalisée sur des sportifs de haut niveau a montré que St-Yorre contribuerait à améliorer les performances musculaires du sportif et à augmenter ses capacités de récupération après l'effort : la fatigue mesurée en fin d'effort est diminuée de façon significative (environ 7%)*.

On comprend alors pourquoi St-Yorre est devenu l’ami des sportifs et est recommandé par les entraineurs sportifs.

Pour aller plus loin consulter l’étude du Pr Rieu.